Les pâtisseries, les confitures - Association Canétoise des Pieds-Noirs et leurs Amis (ACAPNA)

Aller au contenu

Menu principal :

Les pâtisseries, les confitures

Nos recettes > Les recettes d'Armand RIERA

MANTECAOS

COMMENTAIRES
    Voici une pâtisserie économique, facile et rapide à faire. Les personnes en cure d’amaigrissement : s’ABSTENIR

INGREDIENTS
       POUR  UN  CERTAIN  NOMBRE  DE  GOURMANDS. IL  FAUT :
-  1,5 kg de farine     -    400 grammes de sucre en poudre
- 1 / 2 l d’huile d’arachide ou de tournesol  -    1 petit pot de cannelle en poudre

   PREPARATION
- Dans une terrine,  verser l’huile et le sucre : Remuer au fouet -    Ajouter la farine
- Pétrir le tout jusqu’à obtenir une pâte consistante  -    Faire des boules de 30 à 40 g environ
- Placer les boules sur la plaque de four préalablement farinée

                                                                                             CUISSON
-  Chauffer le four : thermostat 5     -    Mettre la plaque au four
- Laisser cuire environ 10 minutes
- Retirer la plaque du four, saupoudrer chaque mantécao de poudre de cannelle

          SERVICE
Les mantécaos se mangent froids, au dessert ou avec le café ou le thé

****************************************************

OREILLETTES


COMMENTAIRES
Cette pâtisserie était dégustée à Noel. Enfants nous en raffolions surtout bien saupoudrée de sucre

    INGREDIENTS
       POUR  RASSASIER  TOUT  LE  MONDE. IL  FAUT :
- 500gr de farine              -    1 paquet de levure alsacienne
- 60 gr de beurre              -    4 cuillerées à soupe de lait
- 3 œufs                -    3 cuillères à soupe de rhum
- 1 / 2 litre d’huile d’arachide ou de tournesol           -    1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
-  3 cuillères à soupe de sucre en poudre pour la pâte + 1 bol de sucre à saupoudrer après cuisson

    PREPARATION
- Dans une terrine mélanger la farine et la levure. -    Faire un puits
- Mettre les œufs, le sucre, le lait, la fleur d’oranger, le rhum, le beurre
- Pétrir la pâte pour la rendre souple   -    Laisser reposer 1 / 2 heure environ
- Prendre la pâte et l’étaler en fine épaisseur au rouleau, découper les oreillettes (12x4cm) à la roulette
- Réutiliser les découpes en les repétrissant

                                                                                              CUISSON
       -  Quand toute la pâte est découpée en oreillettes, faire chauffer l’huile dans la friteuse
       -  Frire les oreillettes. Elles doivent à peine dorées            - Les retirer, les égoutter, les saupoudrer de sucre

SERVICE
Les oreillettes se mangent froides, au dessert ou avec le café ou le thé

*******************************************************

ROLLICOS


COMMENTAIRES

Cette pâtisserie était dégustée à Noel mais aussi  tout au long de l’année à l’occasion d’une fête ou tout événement familial.
Nous nous régalons à chaque fois que nous en mangeons. Nécessité de mettre en garde les candidats(es) à la ligne HARICOT VERT. Pour franciser les ROLLICOS nous les appellerons «  PETITES COURONNES »


    INGREDIENTS

       POUR  UNE  GRANDE FETE ou EN AVOIR POUR UN CERTAIN TEMPS. IL  FAUT :
-  1 kg de farine      
-  1 verre d’huile d’olive ou de tournesol  
-  1 verre de sucre en poudre    
            -   6 œufs         
-  2 paquets de sucre vanillé
-  1 paquet de levure alsacienne

PREPARATION

-  Dans une terrine verser l’huile. Ajouter le sucre en poudre, le sucre vanillé et la levure.
-  Casser les œufs, les battre et les verser dans la terrine. Remuer
-  Verser tout en remuant la farine pour obtenir une pâte consistante mais souple  
                 Si nécessaire ajouter un  peu de farine
-  Prendre un morceau de pâte, la rouler en une corde ronde de 2 cm environ sur une dizaine de cm de long
-  Fermer la boucle en écrasant les extrémités bord sur bord
-  Disposer les rollicos sans qu’ils se touchent sur la plaque allant au four légèrement graissée


       CUISSON
-  Chauffer préalablement le four et le régler à thermostat 5
-  Laisser cuire 10 à 12 minutes. Les rollicos doivent être dorés

             SERVICE

Les rollicos se mangent froids, au dessert ou avec le café ou le thé

***************************************************

MOUNA

COMMENTAIRES
  Cette pâtisserie était dégustée à PAQUES. Chaque famille avait sa recette. La préparation se faisait à la maison  mais la  cuisson était assurée au four de la boulangerie de la famille.
Maintenant nous nous régalons tout au long de l’année à  l’occasion d’une fête ou à l’occasion  de tout événement familial ou rassemblement de notre Amicale. C’est une pâtisserie   royale.  
Cette recette est celle de Josiane GARRIGOS la PATISSIERE de l’Amicale

INGREDIENTS
       POUR  UNE  GRANDE FETE ou EN AVOIR POUR UN CERTAIN TEMPS. IL  FAUT :
-  ½ cuillère à café de sel    -  1 citron
-  75 gr de levure du boulanger    -  2 oranges
-  1 grand verre d’eau tiède    -  2 cuillères à soupe de rhum
-  2 cuillères à soupe de grains d’anis   -  350 gr de sucre en poudre
-  4 œufs + 1 pour la dorure    -  1 verre d’huile
-  250 gr de beurre     -  2 sachets de sucre vanillé
-  2 kg de farine      -  10 morceaux de sucre

  PREPARATION
         LE LEVAIN.
-  Diluer la levure du boulanger dans le verre d’eau tiède
-  Ajouter le sel et un peu de farine pour en faire une boule consistante
-  Laisser reposer une ½ heure à température ambiante

         LES PARFUMS.
-  Faire une infusion des grains d’anis avec un grand verre d’eau bien chaude. Laisser refroidir.
-  Filtrer l’infusion. Réserver
-  Râper le citron et les oranges après les avoir rincés et essuyés. Réserver
      
         LA PÂTE.
-  Dans un grand saladier battre les œufs entiers. Ajouter le sucre, la vanille, le rhum, l’huile et l’infusion.
-  Ajouter le beurre fondu et les râpures citron /oranges. Mélanger
-  Ajouter le levain et environ 1,5 kg de farine. Pétrir le tout : La pâte doit rester souple. Le pétrissage est une
               opération qui est très longue pour la réussite de la recette.
-  Faire une grosse boule au fond du saladier. Couvrir le saladier. Laisser reposer minimum 2heures.
   La pâte lève beaucoup : on dit que la pâte est montée.

LE FACONNAGE.
-  Diviser la pâte montée en boules d’environ 450gr. Les couvrir et laisser reposer au minimum 1 heure
-  Les inciser au couteau ou aux ciseaux en croix sur une profondeur d’environ 2 cm
-  Battre l’œuf de la dorure et avec un pinceau badigeonner les mounas avec
-  Concasser grossièrement le sucre en morceaux et en saupoudrer le dessus des mounas

CUISSON
-  A four  chaud : Thermostat 7
-  Temps de cuisson 25 à 30 minutes
      SERVICE

-  Les mounas se mangent froides, au dessert avec du chocolat et ou des oranges  arrosées de champagne  
   ou de muscat . Lorsque qu’elles ont rassies  après quelques jours, à consommer avec le café ou le thé

**************************************************


PAIN D’HUILE


COMMENTAIRES

           Cette pâtisserie était dégustée à PENTECÔTE. Chaque famille avait sa recette.
           La préparation se faisait à la maison mais la cuisson était assurée au four de la boulangerie de la famille.
           C’est une pâtisserie  EXTRA .
           Cette recette est encore celle de Josiane GARRIGOS la PATISSIERE de  l’Amicale

    INGREDIENTS

  POUR  UNE  GRANDE FETE ou EN AVOIR POUR UN CERTAIN TEMPS. IL  FAUT :
-  20 gr de levure de bière ou 2 sachets de levure alsacienne -  1 verre de lait tiède
-  4 œufs       -  125 gr de sucre en poudre
-  3 cuillerées à soupe d’huile d’olives    -  3 cuillerées à soupe de fleur d’oranger
-  500 gr de farine

PREPARATION

         LE LEVAIN.
-  Diluer la levure de bière dans le verre de lait tiède
-  Ajouter le sel et un peu de farine pour en faire une boule consistante
-  Laisser reposer une ½ heure à température ambiante. La pâte doit monter
       
         LA PÂTE.
-  Dans un grand saladier battre les œufs entiers. Ajouter le sucre, l’huile et la fleur d’oranger. Mélanger
-  Ajouter le levain et environ 0,5 kg de farine. Pétrir le tout : La pâte doit rester souple. Le pétrissage est une
               opération qui est très longue pour la réussite de la recette
-  Faire une grosse boule au fond du saladier. Couvrir le saladier. Laisser reposer minimum 2heures.
   La pâte lève beaucoup : elle doit doubler de volume.
      
       LE FACONNAGE.
-  Diviser la pâte montée en 2 ou 3 pains.
-  Saupoudrer de sucre en poudre

CUISSON

-  A four chaud : Thermostat  6  (180°)
-  Temps de cuisson 20 à 25 minutes

      SERVICE

-  Les pains à l’huile  se mangent froids, au dessert arrosés de champagne ou de muscat
-  Lorsque qu’ils ont rassies  après quelques jours, à consommer avec le café ou le thé


***************************************************


LES  CONFITURES

        
                                         
FIGUES, ORANGES AMERES,  ABRICOTS, PRUNES / PECHES   



FIGUES
                                                                                   
COMMENTAIRES
 Voilà une confiture qui ne peut se faire que si nous disposons de figues fraîches et GRATUITES
car leur prix  est onéreux. Si c’est possible prendre les figues de seconde fleur, elle sont plus sucrées
et plus juteuses.
INGREDIENTS
POUR REMPLIR QUELQUES POTS : IL FAUT
- 5 kg de figues vertes ou noires
- 2,5 kg de sucre en poudre
- 5 paquets de sucre vanillé
- 2 gousses de vanille
PREPARATION
- Laver les fruits
- Les égoutter
- Les équeuter
- Les couper en deux
- Les mettre dans la marmite (bassine à confiture) allant au feu. Ajouter le sucre
- Remuer, recouvrir d’un linge. Laisser suer 3 à4 heures
- Couper les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur puis en 4 morceaux. Réserver

CUISSON
- Mettre la marmite au feu, remuer le tout. Les figues doivent avoir lâcher un jus important.
- Faire cuire à feu moyen pendant 2 heures environ. Ecumer souvent.
- Retirer les petits pépins du tour de la marmite : Signe de fin de cuisson.
- Ajouter le sucre vanillé et les gousses de vanille. Remuer
- Laisser cuire à petit feu environ 30 minutes
Indice de cuisson à point : Tremper la pointe d’une fourchette dans le jus et la laisser égoutter sur une assiette , le jus se fige en fines gouttelettes sur le fond d’assiette.


MISE EN BOCAUX
La confiture est prête à être mise en bocaux, mais une réflexion s’impose : laisser les figues entières
ou les mixées ( marmelade) selon le goût de chacun.
- Remplir les bocaux, la confiture encore chaude
- Fermer les bocaux, les retourner et les poser sur le plan de travail
- Les laisser refroidir, les laver, les essuyer les ranger

SERVICE
             Entières pour le foie gras, mixées pour les tartines du petit déjeuner.

**************************************


ORANGES AMERES
                                                                                          

COMMENTAIRES

 Les oranges peuvent être de deux qualité ; douces ou amères. Pour la confiture privilégez les amères.

INGREDIENTS
 POUR REMPLIR QUELQUES POTS : IL FAUT
-  5 kg d’oranges amères                    
-  5 kg de sucre en poudre
-  5 paquets de sucre vanillé
-  2 gousses de vanille
   PREPARATION
   -   Laver les fruits            
-   Les égoutter          
Si oranges douces, ne pas les peler. Les couper en tranches . fines
Suivre la même recette.
   -   Les équeuter             
   -   Les peler finement : Peau extérieure
   -   Oter la peau, épaisse et  blanche des fruits. La couper en petits morceaux. Réserver
   -   Couper les fruits en fines tranches.
   -   Oter les nombreux pépins
   -   Les mettre dans la marmite (bassine à confiture) allant au feu. Ajouter le sucre
   -   Remuer, recouvrir d’un linge. Laisser suer 3 à 4 heures
   -   Couper les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur puis en 4 morceaux. Réserver
  -   Dans 2 litres d’eau faire bouillir les peaux blanches des oranges. Laisser refroidir. Réserver


CUISSON
-   Mettre la marmite au feu, remuer le tout. Les oranges doivent avoir lâcher un jus important.
-   Faire cuire à feu moyen pendant 2 heures environ. Ecumer souvent Si nécessaire.
-   Ajouter les peaux blanches bouillies, avec leur eau
-   Ajouter le sucre vanillé et les gousses de vanille. Remuer
-   Laisser cuire à petit feu environ 30 minutes
Indice de cuisson à point : Tremper la pointe d’une fourchette dans le jus et la laisser égoutter
sur une assiette , le jus se fige en fines gouttelettes sur le fond d’assiette.

               MISE EN BOCAUX
  La confiture est prête à être mise en bocaux, mais une réflexion s’impose : laisser les oranges entières ou
  les mixées ( marmelade) selon le goût de chacun.
-  Remplir les bocaux, la confiture encore chaude
-  Fermer les bocaux, les retourner et les poser sur le plan de travail
-  Les laisser refroidir, les laver, les essuyer, les ranger

           SERVICE
     Entières ou mixées pour les tartines du petit déjeuner. Ou avec la Mouna !!!

***********************************************
                               
ABRICOTS
       
COMMENTAIRES

    Excellente confiture avec des fruits bien mûrs. Si possible choisir les abricots du « Roussillon »

   INGREDIENTS

-  5 kg d’abricots
-  5 kg de sucre en poudre
-  5 paquets de sucre vanillé
-  2 gousses de vanille

   PREPARATION
   -   Laver les fruits
-   Les égoutter
   -   Les équeuter
   -   Couper les fruits en deux
   -   Oter les noyaux. Réserver les pour jouer aux pignols.
-   Les mettre dans la marmite (bassine à confiture) allant au feu. Ajouter le sucre
-   Remuer, recouvrir d’un linge. Laisser suer 3 à 4 heures
      -   Couper les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur puis en 4 morceaux. Réserver

CUISSON

-   Mettre la marmite au feu, remuer le tout. Les abricots doivent avoir lâcher un jus important.
-   Faire cuire à feu moyen pendant 2 heures environ. Ecumer souvent Si nécessaire.
-   Ajouter le sucre vanillé et les gousses de vanille. Remuer
-   Laisser cuire à petit feu environ 30 minutes
  Indice de cuisson à point : Tremper la pointe d’une fourchette dans le jus et la laisser égoutter
  sur une assiette , le jus se fige en fines gouttelettes sur le fond d’assiette.

   MISE EN BOCAUX

  La confiture est prête à être mise en bocaux, mais une réflexion s’impose : laisser les abricots entiers
  ou   les mixés ( marmelade) selon le goût de chacun
-  Remplir les bocaux, la confiture encore chaude
-  Fermer les bocaux, les retourner et les poser sur le plan de travail
-  Les laisser refroidir, les laver, les essuyer, les ranger

 SERVICE

     Entiers ou mixés pour les tartines du petit déjeuner.

  ******************************************************                       

PRUNES  /  PECHES
                                                                          
    COMMENTAIRES
        Autres excellente confitures avec des fruits bien mûrs.
        Prunes ou pêches, la recette et la même.
        Pour les prunes choisir : les reines – claude. Pour les pêches choisir les grosses
          INGREDIENTS
-  5 kg de fruits  ( Prunes  ou  Pêches)
-  3 kg de sucre en poudre
-  5 paquets de sucre vanillé
-  2 gousses de vanille
   PREPARATION
    -   Laver les fruits
-   Les égoutter
    -   Les équeuter
    -   Couper les fruits en deux
    -   Oter les noyaux.
-   Les mettre dans la marmite (bassine à confiture) allant au feu. Ajouter le sucre
-   Remuer, recouvrir d’un linge. Laisser suer 3 à 4 heures
    -   Couper les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur puis en 4 morceaux. Réserver
CUISSON
-   Mettre la marmite au feu, remuer le tout. Les fruits doivent avoir lâcher un jus important.
-   Faire cuire à feu moyen pendant 2 heures environ. Ecumer souvent Si nécessaire.
-   Ajouter le sucre vanillé et les gousses de vanille. Remuer
-   Laisser cuire à petit feu environ 30 minutes
Indice de cuisson à point : Tremper la pointe d’une fourchette dans le jus et la laisser égoutter
sur une assiette , le jus se fige en fines gouttelettes sur le fond d’assiette.

   MISE EN BOCAUX
  La confiture est prête à être mise en bocaux, mais une réflexion s’impose : laisser les fruits entiers ou
  les mixés ( marmelade) selon le goût de chacun.
-  Remplir les bocaux, la confiture encore chaude
-  Fermer les bocaux, les retourner et les poser sur le plan de travail
-  Les laisser refroidir, les laver, les essuyer, les ranger

 SERVICE
     Entiers ou mixés pour les tartines du petit déjeuner.
       




 
ASSOCIATION CANETOISE DES PIEDS-NOIRS ET LEURS AMIS
Retourner au contenu | Retourner au menu